Bali - Java - Lombok - Les iles Gili



Diaporama sous le texte

B a l i -*- La seule ile Bouddhiste de l'indonésie.
Commencer par Bali, c'est (pour combien de temps encore ?) un havre de paix et de tolérance.
Le sud de l'ile (Kuta) est devenu la banlieue fêtarde des Australiens (c'est juste à côté). Si vous allez vers Ubud (centre de Lille) voici une belle adresse un petit peu excentrée :
Alam Sari Hotel
Allez au port de Sanur pour les iles Sud-Est Nusa Lembogan et Nusa Ceningan. Dans cette dernière voici un coin de paradis absolument magnifique et calme :
Secret point hut's by Booking
Secret point hut's by Tripadvisor
Sur Lembogan louez un scooter et perdez vous. Littéralement. L'ile n'est pas grande, vous retrouverez toujours votre hôtel en bord de mer. Les Balinais cultivent les algues pour l'industrie des coméstiques.

J a v a -*- Moins cool que Bali il faut bien le dire, il faut y être plus prudent. Le train est un bon moyen de voir en toute tranquilité les paysages.
Ne pas rater l'exploitation du soufre au volcan Ijen (par des hommes exploités payés au kg ramassé. Durée de vie de l'ordre de 40ans). Y allez ne supprimera pas leur job, donnez leur une clope et de quoi boire. Visitez le lieu de nuit impérativement, la marche d'approche est longue et épuisante :
Volcan Kawah Ijen

L o m b o k & iles G i l i -*- Lombok est moins développé que Bali niveau tourisme. Moins de choses à voir aussi, mais tout y est + dans le jus local. Toute la côté ouest (face à Bali) possède des hôtels au rapport qualité/prix des plus intéressants.
Au nord-ouest, 3 iles offrent 3 styles. Gili-Air, tranquille pour se poser quelques jours et bien manger ! Gili-Meno, classé parc naturel. La nature y est préservée.
Gili-Trawangan, où la police n'ose pas intervenir, est le lieu de la délinquence festive du monde entier pour goûter aux éxpriences interdites (des morts chaque année).
Enfin, au Sud-Ouest tout en bas, un coin sauvage authentique avec ile de Gili Gede. Nous avons été accueilli par des Français écolos et attentifs à la gente locale. Une belle intégration avec un mini hameau traditionnel en Bambou, Madak Belo.
Fermé définitivement quelques temps après notre retour. Le lieu même existe toujours.
L'ensemble des iles du coin mérite le détour et une très longue pause.